5b6f8acf305e005da3038873aeb63ded2bacd413

MOHA LA SQUALE

+ Maskos


Samedi 1 décembre 2018 - 20:30
Prévente : 24.99 € | Sur place : 27 € | Grande Salle


ATTENTION PHÉNOMÈNE !


Depuis maintenant quatre mois, tous les dimanches, un nom fait de plus en plus de bruit chez les auditeurs de rap. Moha La Squale publie chaque week-end sur sa page Facebook un clip d’un nouveau morceau. Et chaque semaine, l’engouement est un peu plus grand ( + de 80 millions vues ) Moha crève l’écran avec ses expressions habitées et son charisme hors du commun. Un rap d’une sincérité totale, où il dévoile sa vie de façon brute, sans maquillage et sans artifice. Moha vient de la rue et rappe la rue et ses dangers, la rue qu’il connaît, la rue qu’il a arpentée depuis sa plus tendre enfance.





Maskos    

Maskos a grandi à Istres, dans la grande banlieue de Marseille. Trés tôt, il découvre le rap français et écrit ses premiers textes à10 ans; c'est seulement 8 ans plus tard qu'il met les pieds en studio, après que ses amis se soit cotisés pour lui payer sa première séance de studio. Il rap sans relâche, partout et par tout les temps dans les rues de sa ville, dans son quartier ou bien dans les soirées qu'il fréquente. Très vite remarqué dans son secteur, par sa hargne et ses lyrics empreint de rage, il met à l'amende et émerge très vite parmis les rappeurs qu'il croise en open mic ou dans la rue. Jeune d'aujourd'hui, entre galères, changement de lycée et freestyle entre potes ou il se démarque très rapidement, ses inspirations se trouve dans la fumette, qui le canalise lors de ses longues sessions d'écriture. Branché en direct sur la nouvelle génération du rap français, Youv Dee, Koba la D, RK ou encore Timal, il ramène avec lui la rage du zonard et la plume d'un lyriscite aguerri. C'est sans prétention, ou presque, qu'il entame sa carrière. Loin de courir après le buzz, il préfère rester loin du commercial et bâtir une carrière sur les fondations déjà solides qu'il a érigée depuis ses premiers textes, à l'âge de 10 ans. Son ambition ? Réussir a fédérer un public solide autour de sa musique, et marquer son époque comme un parolier de talent, capable de kicker des punchlines comme de proposer des morceaux planants et plus légers. A 21, il va enchainer les sorties de freestyle et un premier projet pour 2019.





Saag Le Moulin en accord avec Décibels Productions, Yuma Productions et Newcastle